COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE: #ABROGATION DE LA DÉCISION RENDUE EN VERTU DE S162

A : TOUS LES ORGANES DE PRESSE

DE : ILGA PANAFRICAIN

DATE : 24 MAI 2019

ILGA panafricaine reconnaît et soutient les militant.e.s Kenyans qui ont défié.e S162… Ces lois accentuent la stigmatisation entourant l’homosexualité et entretiennent les crimes haineux contre la communauté LGBTIQ+. Ces lois font également la promotion des sexualités forcées et des modèles familiaux nucléaires qui ne correspondent pas à l’histoire de l’organisation sociale au Kenya.

Comme l’a déclaré Otsieno Namwaya du Human Right’s Watch, “La Constitution du Kenya interdit toute forme de discrimination, de sorte qu’il est illégal de tolérer une discrimination fondée sur la religion, sur la tribu ou sur l’orientation sexuelle. Il est donc contradictoire que la Constitution dise, d’une part, que toute forme de discrimination est illégale et, d’autre part, qu’elle maintienne des lois discriminatoires à l’égard d’une partie de la population”.

L’ILGA panafricaine exprime sa déception face à la décision des tribunaux Kenyans de maintenir les lois draconiennes qui continuent à criminaliser le contenu LGBTIQ+. Il est également décourageant d’assister à la préservation d’un héritage colonial qui délègitime la vie et les expériences de la communauté LGBTIQ+.

Nous continuons de soutenir la communauté queer du Kenya et nous exhortons le monde à continuer de soutenir les militant.e.s dans leur lutte pour la reconnaissance des LGBTIQ+ en Afrique.

ILGA Panafricaine